Les astuces pour bien choisir son casque de moto

Le confort et la sécurité offerts par son port dépendent essentiellement du bon choix d’un casque. Si vous projetez d’en acheter, mais ne savez pas comment vous y prendre, voilà quelques astuces sur lesquelles vous baser.

Le type de casque recherché


Auparavant, sachez qu’il existe 3 types de casque moto. Le premier est le casque jet, dédié généralement à la circulation urbaine. Les conducteurs de petites cylindrées se déplaçant souvent dans les grandes agglomérations en sont les plus friands. Il offre en effet une meilleure visibilité, un critère essentiel dans son choix. Léger, facile à mettre et à enlever et souvent très stylé, il ne protège toutefois pas efficacement le visage en cas de choc.


Il y a ensuite le casque intégral qui offre le maximum de sécurité, enveloppant entièrement le visage et la tête entière. Il est particulièrement indiqué aux motards en herbe ou à ceux qui viennent d’obtenir leur permis de conduire. Qu’ils roulent en ville, sur route, à la campagne ou pratiquent le sport 2 roues, ce type de casque est l’idéal.


Le casque modulable, lui, combine les deux premiers types, car il peut être mis en position intégral ou en position jet avec la mentonnière relevée. Il est conçu comme tel, afin de s’adapter à toutes les saisons et aux besoins du motard. Aussi, il doit être doublement homologué, ce qui garantit sa souplesse et sa polyvalence d’usage.


Sa taille selon la morphologie


Une fois que vous avez choisi le type de casque convenant à vos besoins et usages, sachez maintenant comment en trouver la bonne taille. Ne le choisissez surtout pas trop petit, s’appuyant trop fort sur votre front, vos joues et tempes. N’optez pas non plus pour un casque trop grand dans lequel vous risquez de flotter ou qui pourrait s’éjecter de votre tête en cas de choc. Pour trouver la taille adaptée, il vous suffit juste de mesurer avec un mètre ruban le contour de votre tête et de le reporter sur la grille de taille disponible chez votre vendeur de casque. Prenez ce tour de tête 2cm en peu au-dessus de vos sourcils et enroulez le mètre ruban sur la partie la plus large de votre crâne. Si vous ne disposez pas de mètre ruban, un fil fait l’affaire que vous reportez ensuite sur une règle. Au cas où sa mesure se trouve entre deux tailles, choisissez la plus petite car le polystyrène du casque va se tasser progressivement pour s’ajuster à votre tête.


Toujours l’essayer


Avant de choisir un casque de façon définitive, prenez également le temps de l’essayer quelques minutes. Réglez et attachez ensuite son sangle jugulaire, le moyen de déterminer sa bonne position, ne devant pas passer par-dessus de votre menton. Si vous vous y sentez un tantinet à l’étroit, sachez que c’est tout à faire normal mais vous ne deviez pas avoir mal ou ressentir des points durs au niveau du front ou des tempes. Vous pouvez même passer une ou deux phalanges entre le calotin et votre front quand vous appuyez sur l’arrière du casque avec votre main. Enfin, il faut que vous puissiez faire descendre le casque jusqu’au niveau de votre sourcil sans dépasser l’arcade sourcilière ou y parvenir mais difficilement.